Rauzy trahison, Rauzy démission !

Communiqué inter-organisations du lundi 25 février 2024

Rauzy trahison, Rauzy démission !

En cette matinée hivernale du 23 février 2024, au lendemain d’une tempête, alors que le vent souffle encore et que la pluie tombe par averses, gendarmes et CRS débarquent dans une vingtaine de fourgons pour expulser les mineurs isolés étrangers du 4R3, bâtiment abandonné du campus où les jeunes avaient pris refuge l’hiver dernier. C’est plus d’une centaine d’adolescents vulnérables, parmi lesquels de nombreux sont scolarisés dans le secondaire, qui se sont retrouvé dans le froid sans qu’aucune solution de relogement ne leur soit proposée, et sans avoir pu récupérer couvertures, matelas et nourriture dans le 4R3.

Cette situation scandaleuse est le résultat de l’acharnement de la présidence de Paul Sabatier, hier celle de Jean-Marc Broto et aujourd’hui celle d’Odile Rauzy, qui n’ont cessé d’œuvrer à se débarrasser des jeunes, envers et contre tout le soutien et la bienveillance exprimés par la communauté universitaire qui s’est mobilisée pour eux.


Nous condamnons la violence de la présidence, pour sa décision de faire appel à la police qui a pu déployer un dispositif de répression massif sur notre campus, et qui s’inscrit dans la trajectoire raciste et xénophobe que prend notre pays, dans le sillon de la loi immigration.

Nous condamnons la lâcheté de la présidence, pour avoir soigneusement organisé l’expulsion de sorte qu’elle se déroule pendant les vacances, à l’abri des regards, et a refusé de recevoir les syndicats de la fac en se retranchant dans ses bureaux.

Nous condamnons l’indécence de la présidence, qui s’est contentée d’un communiqué mensonger, prétendant se sentir « préoccupée par la situation humaine » et les risques dans le bâtiment, alors qu’elle n’a jamais voulu y remédier autrement que par la mise à la rue, qui ne fait bien évidemment qu’empirer le problème.

Nous condamnons la trahison d’une présidente, qui s’est engagée pendant la campagne électorale à ne pas expulser les jeunes pendant l’hiver, à améliorer leur quotidien et qui a retourné sa veste le lendemain de son élection.

Mme Rauzy a donc choisi la politique du pire. Si elle s’en lave sans doute les mains aujourd’hui, ayant évacué les adolescents en détresse en dehors du campus, la communauté universitaire reste, elle, mobilisée pour soutenir ces jeunes.
Syndicats de personnels, d’étudiant.es, ou membre du comité de soutien, nous continuerons d’œuvrer à trouver des solutions pour l’urgence des prochains jours, pour éviter à ces jeunes la violence de la rue; et pour enfin obtenir un accompagnement des jeunes mineurs isolés en recours juridique par les pouvoirs publics.

Nous n’oublierons pas ce choix funeste de la nouvelle présidente, qui laissera pour nous une tâche indélébile sur le reste de son mandat. Nous appelons aujourd’hui à sa démission. 

Nous appelons l’ensemble de la communauté universitaire à rester mobilisée dans leur soutien aux jeunes du collectif AutonoMIE. Ils occupent depuis samedi midi le gymnase du lycée St Sernin, pour se protéger du froid et demander une solution de relogement collective.

N’ayant pu récupérer la plupart de leurs affaires emmuré dans le 4R3, leur besoin sont nombreux :

  • Couvertures, matelas et même tapis de sol (priorité)
  • Vêtements homme
  • Nourriture qui ne nécessite pas d’être cuisinée CGT Ferc-Sup Toulouse Occitanie
  • Produits ménagers (liquide vaisselle, éponges, balais, sac poubelles, …)
  • Produits d’hygiène (gel douche, lingettes pour le corps, dentifrice et brosse à dents)
  • Ustensiles de cuisine, couverts et assiettes même jetables

Vous pouvez apporter vos dons directement au gymnase (1 place St Sernin) ou les déposer au local Solidaires en 1TP1



Signataires : Solidaires étudiant.es, Le Poing Levé Paul Sabatier, SNTRS-CGT, Sud Recherche Toulouse, CGT Ferc-Sup Toulouse Occitanie, des personnels et étudiant.es du comité de soutien au 4R3